Blog Alten

Découvrez ALTEN autrement à travers le témoignage de nos talents et les engagements du Groupe.

Lundi matin, 8h05, c’est décidé, tu veux changer de job !

Après une réflexion menée tout le week-end c’est décidé tu veux changer de job ou bien tout simplement trouver le premier de cette longue carrière qui se profile devant toi ! Plein d’enthousiasme face à ce nouveau challenge qui s’annonce ton premier réflexe est donc d’allumer ton ordinateur et de te connecter sur les jobboards et les réseaux sociaux pour trouver la pépite, le profil de poste qui va te sauter aux yeux et où tu te diras : mais c’est pour moi ! C’est exactement ça !

 

Avec la même rigueur que celle qui conduisit ta réflexion du week-end, tu sélectionnes avec les filtres à ta disposition les critères de ta recherche : « clic ». 8h07, instantanéité des temps modernes, référence subtile à l’œuvre de Charlie Chaplin où les annonces étaient encore dans le journal de la veille, le moteur de recherche te sort une liste de 5 pages d’offres d’emploi aux titres prometteurs.

 

8h10, après avoir rapidement lu les résumés des offres en première page tu te décides à en ouvrir quelques-unes en détail. Pas forcément convaincu que ce soit le job de tes rêves, mais plutôt parce que tu es là, qu’on ne sait jamais, et que ton CV est déjà enregistré dans ton profil candidat sur le site, tu te dis pourquoi pas ! Sans beaucoup de conviction, mais avec une facilité déconcertante, tu sélectionnes dans la liste des lettres de motivations que tu avais pris soin de préparer en avance, celle qui te semble le mieux correspondre : « clic ». Et de une !

 

Les offres défilent sous le pointeur de ta souris, tout comme tes envois de candidatures sur un fond de : « On verra » « Pourquoi pas » « Ce n’est pas vraiment moi mais sait-on jamais » « qui ne tente rien »

 

9h00, bon boulot, tu en es déjà à 35 candidatures, d’ailleurs tu ne te souviens même plus réellement des offres auxquelles tu as postulées. Faut dire que tu l’as fait plus par facilité que par conviction. 9h02, face à ce bilan tu te dis que ça ira bien pour aujourd’hui, mais par acquis de conscience tu cliques sur la page 5 pour voir… « Sait-on jamais ». Et là, elle est là, l’offre que tu cherchais depuis le début, celle qui est pour toi, mais oui c’est une évidence, d’ailleurs quand le recruteur verra ton CV il n’aura pas plus de doutes que toi. C’est tellement évident ! C’est ce que tu veux faire, c’est LE job pour toi ! Tu prends soin de travailler une lettre de motivation personnalisée, de retoucher un peu le CV : « clic ». Voilà avec ça c’est évident : ils vont t’appeler.

 

11h30, tu commencerais presque à t’impatienter. Mais ne t’en fais pas ta candidature est bien arrivée, et puis tu as raison tu as sûrement le profil recherché. Le recruteur va t’appeler, enfin il devrait, normalement, probablement, ou pas…enfin s’il trouve ton CV parmi les « On verra » « Pourquoi pas » « Ce n’est pas vraiment moi mais sait-on jamais » « qui ne tente rien », comme tu en as toi-même envoyées 35 auparavant.

 

Bon, voilà ce qu’il faut que tu saches en me lisant à ce stade : LE job que tu veux en page 5 a été publié il y a déjà 15 jours et le recruteur aura reçu probablement 58 « on verra » 67 « Pourquoi pas » 122 « Ce n’est pas vraiment moi mais sait-on jamais » et 42 « qui ne tente rien ». Et pourtant même si ouvrir ton CV pourrait-être une source de satisfaction il risque de passer à côté, noyé qu’il sera dans tout ceux qui, par facilité plus que par conviction, seront arrivés là.

 

Il faut que je t’avoue une chose : si ça se passe comme ça on est tous perdants !

Toi, parce que tu n’auras pas eu cette petite montée d’adrénaline lorsque ton téléphone sonnant tu te seras dit « c’est peut-être le recruteur qui s’occupe DU job qui m’appelle, yes ! »

Moi, parce que malgré tous mes efforts pour trouver TON profil dans ce flux de réponses je n’aurais pas eu la joie d’ouvrir la pièce jointe que tu avais pris le soin de spécialement préparer en me disant : mais c’est Lui/Elle !

Alors voilà si tu as envie qu’on se rencontre, ce dont je ne doute pas, je te donne quelques conseils qui pourront je l’espère me permettre de te retrouver:

 

1 – REACTIVITE : Une annonce passée sur un Jobboard ou sur les réseaux sociaux génère souvent des centaines de réponses, il est donc important d’être le plus réactif possible pour être parmi les premiers candidats. Ta candidature sera plus assurément ouverte si elle arrive dans les 30 premières qu’en 289ème position.

Astuce : tous les jobboards et les réseaux sociaux te permettent de paramétrer des alertes quotidiennes sur la publication d’offres d’emploi correspondant à tes critères : un bon moyen de faire sa veille sans perdre du temps.

 

2 – ORGANISATION : Ce n’est pas parce qu’il est facile de postuler qu’il faut en oublier la rigueur nécessaire à une démarche de recherche d’emploi. Il faut se souvenir des entreprises auprès desquelles on a postulé ainsi que des postes.

Astuce : bloque dans ton agenda un créneau de 30 min par jour pour traiter tes candidatures en réponse aux alertes que tu auras reçues, et fais un tableau Excel listant les offres et sociétés auxquelles tu as fait parvenir ton CV.

 

3 – PERSONNALISATION : Ton CV c’est ton outil marketing numéro 1, il doit être personnalisé et adapté au poste visé, il n’a rien d’un document statique. Il doit être percutant et donner un premier aperçu de toi au recruteur. Tu as 15 secondes pour susciter l’intérêt.

Astuce : la partie haute de ton CV est la plus importante, c’est elle que tu dois soigner et qui va donner envie au recruteur de lire la suite: un titre, 3 compétences clés, ton diplôme, les langues pratiquées couramment, une phrase sur toi : le tout en adéquation avec le poste.

 

4 – CIBLAGE : Avec les réseaux sociaux aujourd’hui tu peux dans la majorité des cas trouver le nom de la personne en charge du recrutement pour pouvoir en parallèle lui adresser en direct ta candidature : fonce ! N’hésite pas non plus à relancer cette personne directement si tu n’as pas de nouvelles après une semaine, le tout grâce au tableau Excel que tu auras tenu à jour !

Astuce : pense à identifier aussi celui ou celle qui pourrait être le futur manager pour le poste auquel tu as candidaté, il peut constituer un bon point d’entrée pour toi car il pourra relayer ta candidature auprès du recruteur. Candidature qui du coup sortira du lot car le canal d’arrivée sera peu commun !

 

Voilà chère candidate, cher candidat, et si malgré tout cela tu crains que je ne te remarque pas, que le job de tes rêves est en page 5 malgré l’alerte quotidienne : imprime ton CV, glisse le dans une enveloppe avec un petit mot manuscrit, inscris le nom que tu auras trouvé grâce aux réseaux sociaux, affranchis le tout et à coup sûr tu seras lu, on ne m’écrit presque plus !

 

Par Mathieu Motillon, Responsable Recrutement Business Managers ALTEN

 

Intéressé-e par la fonction de Business Manager ? ALTEN vous propose aujourd’hui une expérience de recrutement unique et innovante ! Au travers de cette expérience 100% on-line mettez-vous en situation comme si vous étiez déjà Business Manager : testez vos compétences, vos capacités d’évaluation et découvrez quelques-unes de vos futures missions ! >>> ici

 

 

Recherchez parmi 464 offres de poste ALTEN