Blog Alten

Découvrez ALTEN autrement à travers le témoignage de nos talents et les engagements du Groupe.

« Les smartphones ont tout changé ! »

Alban Jarry, Président délégué de l’Ecole Polytechnique d’Assurances (doyenne des institutions de formation aux métiers de l’assurance) et Chief Digital Officer (CDO) chez un Asset Manager, répond à nos questions sur les changements entraînés par la digitalisation des entreprises.

 

La digitalisation est-elle un phénomène récent ?

Depuis les années 1970-80 jusqu’à l’irruption généralisée de l’informatique dans les entreprises, l’intégration de l’informatique dans les process est constante. Dans le secteur de la finance ou de l’assurance, de nombreux outils ont été intégrés. Ce qui a tout changé, c’est l’arrivée de la technologie des smartphones, point de départ d’une grande accélération de la numérisation et d’une simplification grandissante des outils.

 

En quoi les smartphones influent-ils sur la digitalisation des entreprises ?

Si les interfaces utilisateurs sont bien meilleures qu’avant, c’est en grande partie grâce à leur succès : les petits écrans contraignent à simplifier énormément l’accès aux informations, à travailler sur la facilité de compréhension de l’utilisateur final et l’ergonomie de nos sites, puis de nos applis. Sur un petit écran, il est obligatoire d’aller à l’essentiel !

Ils ont aussi amélioré l’expérience client : par exemple, dans le domaine des assurances, remplir un constat sur un smartphone est devenu possible, tout comme y joindre automatiquement des photos. La généralisation de l’usage de l’informatique accélère les traitements et limite les risques de ressaisies. L’outil informatique est là pour simplifier la vie des utilisateurs.

 

Quels sont les challenges de la digitalisation ?

Un des défis aujourd’hui est d’intégrer le change management et de toujours respecter l’humain dans cette numérisation. L’entreprise doit faciliter la montée en compétences des salariés pour rester compétitive. Cette ère numérique voit l’émergence de nouveaux profils, comme les data scientists qui doivent refléter la diversité de notre planète afin que l’intelligence artificielle soit représentative de l’intelligence humaine.

Avec la robotisation, il y a une automatisation grandissante des tâches récurrentes. Dans tous les secteurs, il va être nécessaire de s’adapter à ces changements. Tout ceci évidemment se fait en parallèle des challenges techniques et d’une nécessité de l’amélioration de la qualité des datas disponibles. Pour numériser, il est nécessaire de solidifier la chaîne globale pour que l’exploitation des datas par les outils soit efficiente.

 

Et son atout principal ?

L’un des gains majeurs de la digitalisation, c’est la réduction du risque opérationnel, qui est toujours important sur les tâches répétitives. En automatisant et en se concentrant sur les tâches à valeur ajoutée, chacun permet des gains de compétitivité et s’adapte à ce nouveau monde.

 

Alban JARRY est l’auteur de nombreux articles (pour Forbes, Les Echos et la Harvard Business Review). Linkedin l’a classé en 2016 et 2017 parmi les auteurs français les plus influents. Titulaire d’une MIAGE et du MGA d’HEC, Il intervient régulièrement à HEC Paris. Il a initié le collectif #i4emploi pour aider les personnes en recherche d’emploi et est ambassadeur de l’UNICEF pour sa campagne U-Report.

 

Recherchez parmi 363 offres de poste ALTEN