Blog Alten

Découvrez ALTEN autrement à travers le témoignage de nos talents et les engagements du Groupe.

Innovations dans le secteur spatial : Le nouvel espace technologique

Essor de la miniaturisation des satellites et des lanceurs, avènement du “new space” low cost, lancement de satellites d’observation encore inédits… La mutation du secteur spatial engagée depuis quelques années génère un nombre important de nouveaux projets dans un environnement à très haute valeur technologique ajoutée.
ALTEN, partenaire de longue date des principaux acteurs du secteur, participe à cette profonde évolution, notamment en tant qu’intervenant de premier plan dans l’ingénierie et l’intégration de satellites. L’éclairage de Dominique Palanque, Chef de projet.

 

Sur quelles phases de la vie des satellites les équipes ALTEN interviennent-elles ?

 

Sur les deux, amont et aval, jusqu’au pas de tir, où nos ingénieurs pratiquent les derniers essais et la mise en configuration finale. Nous sommes impliqués dans les phases amont de conception, où est “imaginée” la future mission du satellite, d’observation ou de télécommunications, sur les problématiques liées aux impératifs de fiabilité, de coûts, et de contraintes planning. C’est là d’ailleurs l’un des principaux challenges, que nous relevons grâce à notre capacité d’adaptation à des plannings serrés.

En aval, nous gérons de nombreux projets autour de l’Assemblage Intégration Tests (AIT) des satellites en salle blanche, pour les grands programmes dédiés à la télécommunication d’AIRBUS D&S, par exemple.
Nos ingénieurs, dont les compétences vont de l’avionique à l’optique et à la radio fréquence, interviennent sur l’ensemble du cycle de fabrication, de l’assemblage des éléments, la connexion des boîtiers et la mise en place des équipements électroniques, jusqu’à la validation des systèmes en réponse aux simulations missions.

 

On imagine les enjeux particulièrement forts liés à cette responsabilité.

 

En effet, nous n’avons pas le droit à l’erreur, un satellite ne se réparant pas en orbite ! Tout doit fonctionner dès les premières étapes du vol, sous peine d’échec de la mission. La validation des électroniques et des logiciels bords à l’environnement et aux ordres du sol est une étape capitale et critique, menée par des ingénieurs formés aux opérations de sécurisation.

 

ALTEN a un fort retour d’expérience dans le Spatial. Est-ce cela qui explique la confiance des acteurs du secteur ?

 

Bien sûr ! Nous comptons aujourd’hui plus de vingt ans d’activité spatiale pour le CNES, AIRBUS D&S et d’autres acteurs majeurs, et plus de quatre-vingts projets de satellites à notre actif.
La capacité de notre pool d’ingénieurs spatiaux est aujourd’hui très importante (près de 200 ingénieurs au sein du centre de compétences spatial). A cela s’ajoute une forte capacité de recrutement de candidats à haut potentiel, associée à un niveau de formation très mature, soutenu par une cinquantaine de supports de formation et un socle d’experts qui accompagnent les jeunes ingénieurs.

 

ALTEN, une compétence “embarquée” dans les technologies spatiales du futur

 

CNES : Taranis, un satellite pour observer les phénomènes électromagnétiques

Taranis est le premier satellite dédié à l’observation et à la caractérisation des phénomènes lumineux, radiatifs et électromagnétiques dans les hautes couches de l’atmosphère. Son lancement est prévu pour début 2020.

Particularité contractuelle et preuve de la relation de confiance avec son client, le CNES a confié à ALTEN l’intégration complète du satellite en délégation de tâches. L’activité est sous responsabilité ALTEN jusqu’à la livraison du satellite sur le pas de tir de Kourou.

 

 

 

 

 

CNES : les balises ARGOSminiaturisées

Une nouvelle technologie de localisation de balises Argos est embarquée sur un satellite indien, qui sera tiré en janvier 2020.
ALTEN a contribué à la phase d’Assemblage-Intégration-Test du module charge utile à Toulouse, et participera à son montage sur le satellite indien OCEANSAT-3.

La charge utilise Argos-4 et communiquera ainsi avec les puces miniaturisées portées par les objets/animaux à localiser.

 

 

 

 

Les nano satellites, un marché en devenir

Révolution dans le spatial, la miniaturisation des équipements électroniques rend possible la fabrication de satellites de moins de 20 kg.
ALTEN travaille sur plusieurs programmes de nouvelles technologies de nano satellites plus économiques et embarqués dans un même lanceur pour une réduction des coûts de lancement.
Les perspectives de ce nouveau marché provoquent l’entrée de PME et de start up dans l’industrie des mini lanceurs et des nano satellites. On parle de New Space et d’usines 4.0 autour de révolutions technologiques telles que la digitalisation, le Big Data et l’IoT. Ces nouvelles activités et ces nouveaux acteurs offrent à ALTEN de futures opportunités de développement.

Retrouvez l’intégralité des projets ALTEN dans l’ALTEN Mag Spécial Aéronautique, Spatial & Défense

 

Recherchez parmi 0 offres de poste ALTEN